mercredi 4 décembre 2019

Sainte Baume aux couleurs d'automne ...

Des prévis météo pas très nettes et parfois même contradictoires pour ce lundi, alors qui croire ?

Flux de NO dans la vallée du Rhône, mais tendance plutôt Est Nord Est dans le Var, tout ça juste après un dimanche de grosses pluies et un retour d'Est prévu pour la suite ...
Je m'inscris sans trop d'espoir sur le Quel Vieux Où Quand 😞 et bingo, ce lundi matin, la balise du Pic donne déjà un bon NO bien établi ...
Nico la Turbine m'appelle, et j'arrive à le convaincre que ça va être bon.
Arrivé à la Pastorale, déception, la balise du Pic a bien baissé.
Je monte quand même, Nico est sur la route, on verra bien.
Au sommet il y a pétole, il ne fait même pas froid.
Je consulte la balise du Pic :
 NO : 5 kmh / 8 kmh maxi, arrrrrrgh ! ça sent le déco dos voile avec plomb en perspective !
Mais bon, rien que pour la beauté des couleurs d'automne, le plomb s'annonce délicieux ...


Nico est dans la montée, je décide de l'attendre en espérant que ça ne pourra pas être pire plus tard que maintenant ...
Et là, lorsqu'il arrive dix minutes plus tard, petit miracle, ça se met en place tout doucement.
Il me confiera par la suite : 
« […] Presque pas d'air pendant la montée, et pourtant : à l'endroit exact où nous avons rejoint le Bams qui nous attendait pour célébrer le vol comme à chaque fois, et bien il nous a déclenché une petite brise tranquille et laminaire comme c'est pas permis ! Quel coquin... SMOOTH SMOOTH SMOOTH ! » 
Je me mets en l'air, et là, 
c'est vraiment tout petit, très doux mais très régulier.
Comme d'habitude, ça donne bien sur la petite falaise à droite du déco, on y prend une vingtaine de mètres pas plus au dessus de la crête.


Et puis on s'enhardit et on va vers le prieuré,  là aussi ça tient bien mais pas moyen de prendre beaucoup de gaz.
La tendance est plutôt NNE mais on tente quand même le Paradis, sans faire de laisse de chien au col du Saint Pilon.
On a les pieds à 2 m du sol, au radada, et on gratte centimètre par centimètre, face au vent et parfois même un peu sous le vent à la sortie des combes ... le relief plus arrondi à cet endroit procure un moins bon rendement.
Finalement on retourne au déco, je ne sens plus le bout de mes doigts malgré ma paire de sous gants, il est temps d'aller se réchauffer.


 Nico arrive un peu haut sur le déco et pose le premier.
Le vent étant légèrement travers droit, il faut craber et poser face au NE ...
Comme je suis un peu plus bas je vais d'abord vers l'ouest pour me positionner correctement.


La suite sous forme de QCM niveau Brevet de Pilote Confirmé :😄 😇


Attention, réponse dans la vidéo à venir ...😀😈😭


  

Merci à Nico pour ses images et qui sait, à samedi peut être pour remettre ça !

Loïc

dimanche 10 novembre 2019

Encore la Old!!


Encore la Old?
Et bien oui, la Old marche et monte encore, et toujours aussi haut sans utiliser d'autres engins de transport que leurs jambes. Pas comme il y en a des, même s'il y a des ressemblances troublantes avec nous....
Ils n'ont pas besoin de s'exhiber, ni d'aller mater les femmes au Garlab en faisant la roue devant elles avec leurs voiles au sommet de cette petite butte...



Non, nous les femmes on les amène avec nous, et elles montent et volent.

Cette fois-ci, on tente les Dômes de Miage (3650m) juste derrière le Mont Blanc. On a demandé à Zeb (Bertrand Roche) de nous y guider. En piste: Pierre, Jean-Marc, Michel, Fred, Martine en biplace avec Zeb, Liv, la compagne de Zeb, et Pierric. 
La météo semble avec nous, mais on n'aime pas parier sur une prévis de 2 jours pour décoller d'aussi haut. Ce qui nous rassure un peu, c'est que le Dôme peut se décoller en sud ou en nord, et qu'il y a plusieurs décos car les Dômes s'alignent sur une longue crête. Mais on ne contrôle ni les nuages qui accrochent les sommets, ni la vitesse de vent à ces altitudes. Qui ne tente rien, n'a rien...

Aller là-bas, c'est toute une expédition : partir le vendredi soir pour ceux ou celles qui travaillent encore, prendre un hôtel à minuit pour y repartir au petit matin vers les Contamines Montjoie. Démarrer du parking attéro de Notre Dame de la Gorge (1200m) pour monter au Refuge des Conscrits (2800m), soit 1600m de dénivelé en passant par le Refuge de Tré la Tête (1970m) où on se mange des omelettes-bières. 
Le glacier, immense, de Tré la Tête n'est plus que l'ombre de lui-même et le tracé de montée a été modifié pour passer plus haut moyennant une belle passerelle pour passer un canyon assez vertigineux car icelle tangue avec le vent.
Le lendemain, lever 4h, départ 5h pour le sommet à 850m plus haut. On continue à longer le glacier sur sa moraine pour finalement l'aborder en glace sur sa partie haute vers le sommet. Crampons, piolets, cordes. On est en Septembre: la neige a fondu, et on slalome autour des crevasses bien ouvertes. Pas de difficultés techniques particulières, mais du souffle et des jambes.

Le déco est facile, pratiquement pas de vent et déco nord. On aurait préféré décoller sud et survoler toute notre montée et loger tout le glacier dans une ambiance plus haute montagne. Mais Damétéo en a décidé autrement. Le vent est très léger Nord et c'est parti pour une longue glissade tranquille vers l'attéro. 
C'est incroyable de constater que ce vol est bien plus tranquille que bien des vols à la Sainte! Bon, il ne faut pas se rater au déco, sinon la glissade fait aussi 1000m mais sur le cul.... ou ce qu'il en reste...
A l'attéro: champagne!

Tout ceci en image dans les étranges lucarnes! J'ai mis le lien car fichier trop lourd:

https://youtu.be/C1nwTQi5lp4

A+ La Old

vendredi 1 novembre 2019

Xsari, Star incontestée du Garlab'

Le Garlab', "ze place to be today"...

Scoop de dernière minute, une nouvelle discipline au sein de la FFVL : le PACS ( voir en fin d'article).


Bon, comme prévu je vais en fin de matinée au Garlab.
Au déco je retrouve Bertrand, on remet en place une nouvelle manche à air, on fait un petit nettoyage sur le déco Est, et voilà qu'arrive Xsari qui hésitait encore entre Cuges et la Sainte, faut dire qu'il est pas trop doué en prévis météo :-) :-)

Bertrand se met en l'air, monte sans problème à la Croix et part en plaine ...


Vu la tête du ciel, ça paraît logique ...
Puis arrivent Flo Clémencier et Eric CNLR suivis par deux autres pilotes.
On décolle à notre tour avec le Xsari et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire nous voila à la Croix.
Là, parmi les promeneurs, j'aperçois une bande de traileuses en petits collants Nike et brassières fluo qui sont là, le bras tendu, et qui nous mitraillent avec leurs téléphones portables.
 Je redescends un chouia pour profiter du spectacle et devant tant de beautés, je leur crie mon 06, histoire d'avoir des photos du vol et plus si affinités ...



Et bien faut croire que j'étais pas leur genre, car parmi les photos que j'ai reçues ce soir, y'en avait que pour le Xsari ...

Xsari qui se rapproche :


Xsari d'un peu plus près :


Bref, Xsari Star incontestée du Garlaban ...

Avec Bertrand, on n'avait plus qu'à aller se rhabiller ... on a été quand même pris de loin et de dos, mais toujours escortés par le Xsari ...


Voilà, n'est pas Xsari qui veut, qu'on se le dise ...

Bon, y'a bien un couple de vieux qui ont eu pitié de moi et qui m'ont pris sur la redescente ...


Allez ... un super vol avec montée aux nuelles, petite ballade vers le Ruissatel mais avec cependant une tendance SSO assez sensible.

Petit rajout de dernière minute, avec ces vidéos d'Eric :
Un mythe vient de s'éteindre, Xsari, la Star des airs n'est pas le Roi de la PA, loin de là; il ne fait pas la cible, quel manque de précision,  quelle déception ...


 Admirez la différence :

No comments !

Bon, vu le déchaînement dans les commentaires et sur les réseaux sociaux, je ne garderai pas le secret plus longtemps sur cette nouvelle discipline au sein de la FFVL.
Après la PA (Précision d'Atterrissage) voici le PACS ( Posé, tu Accélères, tu Cavales et tu Sautes).
C'est une discipline très physique, que dis-je, athlétique même que je déconseille aux retraités - moi je dis ça, c'est pour leur santé - :-)




Loïc

mardi 29 octobre 2019

Qu'est ce qu'elle fout La Old ?

Oui, qu'est ce qu'elle fout? 
Mais elle est toujours là, essayant de préserver les vraies valeurs: 
liberté, tranquilité, respé(ct) en Pyrénées, 
voilettes, sellettes et andouillettes, 
pinard, viandards, paillards.....
Une semaine chez Pierre, dans ces Pyrénnées magnifiques, avec un temps finalement parfait pour des volants. Comme vous le verrez, on a été parfois inquiets avec la nébia matinale. Mais dame nature nous a toujours été favorable. Pourtant:
Dans le département, les vents dominants sont la Tramontane, vent du nord-ouest, qui atteint fréquemment des vitesses supérieures à 100 km/h et le Xaloc ou Marinade (S/E), qui apporte pour sa part grisaille et pluie. auxquels il faut ajouter le Gregal ou Narbonès (N/E), le Levant, qui comme son nom l'indique vient de l'Est, le Mijorn équivalant au Sirocco (du sud), le Garbi ou vent d'Espagne (S/O) et enfin le Canigonec, qui comme son nom l'indique vient du Canigó (O).




A+. La Old



vendredi 18 octobre 2019

Algérie 2019

Meeting Seraidi 2019



  Un soir en allant voler à l’ouest je rencontre  Brahim qui me propose de venir voler 10 jours en Algérie pour le meeting  organisé à Seraidi   par  les pilotes algériens  heureux de faire découvrir leurs sites et  leur pays magnifique, pas du tout envahi par le tourisme de masse… 
 
Avec cette année la présence de JB Chandelier et de Tof Dudek…
 Tant pis je laisse tomber la Coupe Clémentine… 
Le lendemain j’ai déjà mon billet d’avion, reste plus que le visa et c’est parti! On est quelques pilotes de PSV ( Anne et moi) et de Planétair (  Brahim, Now now, Jean- Pierre, Alban… ) et quelques autres de la région.
Ca a été une semaine inoubliable, intense dans un pays magnifique qu’il faut absolument venir découvrir!
D’abord on a volé  quasiment tous les jours à Seraidi, et même si les conditions étaient bien stables on a apprécié le paysage, les trois  décollages, les atterros sur la plage… l’ambiance à chaque instant… 
Le film de Nownow parle de lui-même…
On a aussi volé à Guelma dans l’intérieur des terres, un spot magnifique avec de beaux cross possibles, le vent fort nous a un peu limités  dans la journée mais le soir   tout le monde s’est gavé jusqu’à la nuit.
 Nos amis algériens son extrêmement accueillants , nous avons beaucoup discuté, échangé et volé ensemble. 
Les fêtes le soir nous ont rassemblées dans des petits restos ou sur la plage…
 On a aussi fait une super balade avec eux  en bateau pour découvrir la côte sauvage, la mer transparente et chaude. Les vacances quoi!
  On  a aussi rencontré  les  filles volantes , peu nombreuses mais quelle énergie !
  Mira qui va  devenir  monitrice et les filles de Béjaia qui se partagent  une voile à trois… 
On s’est promis de se voir à la Coupe Icare l’an prochain!
Bref un séjour  génial! Si vous avez l’occasion d’aller voler là-bas, pas d’hésitation… 
L’Algérie est vraiment un pays à découvrir et pas seulement pour voler!

 Béa
 
Lien  film de NOWNOW
 
 
 Lien film Béa
 

jeudi 10 octobre 2019

Annulation Parapente 13

Bonsoir à toutes et à tous,

En raison d'une météo incertaine ce samedi, avec une tendance SE bien marquée, et un report impossible pour dimanche car les conditions n'iront pas en s'arrangeant, nous avons pris la décision d'annuler l'édition 2019 de Parapente 13.

En vous remerciant de votre compréhension.

Le CD de PSV.

Informations Club