lundi 21 janvier 2019

Un Mégarlaban ...


Ce samedi 12 janvier toute la fine fleur parapentesque de la Provence se retrouve sur le décollage du Garlaban.

A midi le parking du bas est déjà plein, heureusement il y'a encore des places au parking supérieur.

Ils sont venus, ils sont tous là, de Sainte Victoire, de la Cadière et de Signes, il doit même y avoir des Cugeois et des petits nouveaux comme Alexis qui vient du Luc et découvre le site….

Une trentaine de voiles en tout, c’est beau dans le ciel !



Il fait un temps magnifique, même pas froid, grand soleil avec juste ce qu’il faut de petits cumulus pour faire joli dans le ciel, la vue sur Marseille et la mer est somptueuse…



Vers 13h les premiers décollent et en quelques secondes sont déjà bien hauts… 




Faut dire qu’il y'a un bon petit vent de sud est, ça se sent déjà dans la montée…
A voir la vitesse des ailes. on peut dire qu'on est un peu scotché…

 Bref ça en décourage certains qui attendent au déco que ça se calme un peu.

 Mais bon….ça avance quand même un peu ...
Je prends mes repères sur L’Epsilon 8 de Florence qui vole tranquillement et ne recule pas trop….

 C’est bon, je me lance, j’ai trop envie de voler depuis un mois.

 Déco un peu à l’arrache et me voilà propulsée dès la sortie ...

 J’attends tranquillou de voir ma vitesse avant de tourner, bon d’accord ça flirte autour de 10km/h non accéléré, méfiance quand même,  mais ça tient très bien aussi en plaine avec quelques jolis thermiques qui nous préfigurent le printemps!

Les gunners se gavent en se laissant décaler assez haut du côté de la Croix, mais restent vigilants quand même.




Quand je commence à avoir froid, je prends le temps pour atterrir, ça relance de partout et il y a un gradient remarquable, mais j’ai déjà donné, je ne me fais pas avoir cette fois ci !

Ça se calme un peu et tout le monde décolle petit à petit, ça va voler jusqu’à 
16 h00 et même après…
 
Du coup on reste un peu à regarder les atterros particulièrement folkloriques ... du très grand spectacle… 


 
Une super journée, et le plaisir de retrouver tout le monde et mes copines , Anne, Flo, et Séverine!

Béa


Les photos sont de Sébastien Guiol.


 PS: re petit rajout du Bauju ...

Quelques photos TDD (Tombées Du Dossier) m'ont été envoyées par un photographe de talent dont je tairais le nom ...

Il semblerait que ce soit des clichés de Varois et plus précisément ceux de La Cadière ...

Moi je dis qu'il en kiffe pour les Argéras celui-là ...


Chemin trop étroit ou voile trop allongée, that is ze question ...

Les aixois eux sont comme d'habitude royaux ...


Que dis-je, impériaux même à l'image de Xsari le Magnifique,  Seigneur incontesté du Garlaban 

On ne se refait pas ...

 Messieurs les Varois, je ne vous salue pas   :-)

jeudi 17 janvier 2019

Aigles Love You ....




Bonjour à tous,

J'écris ce message à la demande du Grand Site Sainte Victoire pour vous informer encore sur notre cohabitation avec les deux couples d’aigles de Bonelli qui nichent sur Sainte Victoire, l’un à l’ouest au niveau du Baou de Roux et l’autre au-dessus de Saint Ser.

Nous avons, avec le grand Site, instauré quelques règles pour ne pas déranger les rapaces au moment de la nidification et de la naissance des aiglons ainsi que pendant les premiers mois où ils sont encore au nid et très fragiles, car ils n’ont pas encore appris à voler!

Vous savez tous qu’il s’agit d’une espèce protégée qui avait même disparu autour des années 70 et dont la présence actuelle sur le massif est particulièrement surveillée.

A PSV, nous avons toujours essayé de respecter les règles de non dérangement, tout en continuant à exercer notre activité préférée, et ça se passe très bien dans l’ensemble puisque nous avons toujours l’approbation des Gardes Nature qui s’occupent des aigles et des autres oiseaux de la Sainte Victoire.

Bref, notre situation à Sainte Victoire est assez exemplaire, et je peux vous dire que ce n’est pas la même chose sur tous les sites.
Pour info, certains sites ont même été interdits en France, parfois de manière abusive, mais interdits quand même.

C’est le fruit d’un long travail et de nombreuses réunions avec le grand Site qui nous permet d’être associés à leurs observations et informés de façon très régulière.

A part quelques dérapages, en particulier deux ou trois dérangements au printemps ou dans les périodes critiques, essentiellement sur le déco de l’Escalette, nous n’avons pas eu de problèmes.

Les pilotes - et je vous en remercie - sont conscients des enjeux environnementaux importants et seuls des outsiders mal informés ( pilotes de passage le plus souvent ) ont parfois agi par ignorance des dispositifs de non survol de certaines zones.

Je ne vais pas rappeler les règles et les interdictions, elles sont clairement indiquées sur les tableaux d’information au décollage de l’ Escalette et nous les rappelons régulièrement sur le blog tous les ans.
L’information se fait aussi entre pilotes au décollage avant le vol, il est toujours bon de rappeler les zones à éviter aux pilotes venus des autres clubs, ou à ceux qui ne viennent pas très souvent.

Malgré tout, nous avons eu une « tentative » de dérangement au cours de l’hiver …
 
Le 5 décembre dernier, par une belle journée anticyclonique, sur le versant de Saint Ser où vit le deuxième couple de Bonelli, un pilote ayant aperçu les aigles posés sur un rocher, et très heureux de cette belle rencontre les a suivis d’assez loin en vol, mais les a suivis quand même, ce qui d’après les gardes constitue une forme de dérangement.
De plus, il a filmé son vol et l’a posté sur les réseaux sociaux.

Nous avons donc rencontré le responsable des Bonelli qui nous a exprimé son inquiétude.

La consigne est donc de ne pas les approcher volontairement en vol quand vous les voyez, de les laisser vivre tranquillement leur vie d’aigle …
De toute façon ils volent bien mieux que nous et vous enfumeront dans le thermique si vous avez la chance de le partager avec eux.
Ce n’est pas bien grave quand nous ne sommes pas en période de reproduction, mais cela n’a aucun intérêt de les suivre, admirons-les de loin, c’est aussi beau et cela nous permet de respecter la Nature.


Nous allons organiser dans les mois qui viennent une réunion avec Le Grand Site pour que vous soyez bien informés, et même si vous pensez l’être, je vous invite à y assister car on y apprend des tas de choses intéressantes sur ces rapaces extraordinaires et sur leur évolution dans le massif.

Pour le CD de parapentes de Sainte Victoire

Béa.



 PS :  petit rajout du Bauju ... 

J'irai même un peu plus loin que le " Aigles Love You " de notre Présidente avec ce slogan : 

" Aigles de Bonelli et Parapentistes même combat ..."

J'en mets pour preuve ces deux photos : 

Ici le parapentiste en question se reconnaîtra aisément ...

Le déco semble assez ventilé et les deux assistants (qui se reconnaîtront eux aussi) sont bien placés okazou ... 

Du genre : 

- " Bon, si je me fais arracher, vous vous jetez sur le bord d'attaque, hein les gars ! c'est bien compris "

-  " Et si tu te fais reculer et que tu passes à la moulinette, on fait quoi ???".

- " T'inquiètes c'est de l'Énergie Verte, elle est Bio ...".

La conclusion :   Aigles et Parapentistes, tous solidaires ...


lundi 7 janvier 2019

L'AG c'est ce vendredi 11/01 à 19h30 à Puyloubier

Bonjour à tous,

je vous rappelle que l'AG du club aura lieu ce

vendredi 11/01 à 19h30 
dans le foyer des Anciens

(attention la salle a changé, c'est juste derrière la mairie, square Odermath, dans le jardin public, on va faire en sorte que vous ne vous perdiez pas dans Puyloubier 😉)

Important : on renouvelle le CD cette année, il est donc important que le quorum soit atteint
--> à ceux qui ne peuvent pas venir, prévoyez des procurations (attention, pas plus de 2 procurations par personne).

Et allez voir la petite vidéo dans l'article ci-dessous...

Alex


Black Mistral à la Sainte Baume

Qui a dit que le Mistral était un vent violent, rafaleux et synonyme de ciel bleu ??


Ben sûrement pas Roro et le Colibri !!!

Ciel bâché, conditions mouligasses au déco, on s'attend à un plomb magistral d'autant plus que le Colibri entame d'entrée un premier virage à gauche ....

Et pourtant, mine de rien, de fil en aiguille, ces petites conditions les mèneront jusqu'au bout du Paradis.

Comme quoi la Magic SB nous réservera toujours de belles surprises ...

Bravo à ces deux là qui y ont cru et qui s'en sont mis une bonne louche ...

PS : Dis donc Colibri, t'es guéri de ta capsulite et de ta maladie mentale ???  :-)
Re PS : Et toi, Roro, t'étais pas au boulot à c't heure là ??? :-)

jeudi 13 décembre 2018

Dans la série "Contes de Noël" ...


« C’est l’histoire du mec qui voulait être Calife à la place du Calife … »

 

             Bon ben voila, la fin de l’année approche, bientôt l’AG ...

Fin également de la saison des cross, et à l’heure du bilan des courses, force est de constater qu’au classement de la Coucoupe de Distance, cette année, la suprématie du « Prez » alias Steph Clemens est indéniable. 

Il a quasiment tout trusté !
 
En septembre, avec les belles journées, on avait encore quelques espoirs, mais bon, faire plus de 376 km en trois vols, ça faisait grosso modo 126 bornes en moyenne par vol … pas évident !

Faut quand même pas rêver et rester réaliste … aucune chance donc de le déloger au niveau du Classement Individuel.

J’ai alors pensé au Classement Filles … peut être jouable avec des implants mammaires, mais bon, quand même un peu risqué ...

Et puis je me suis dit :
- « Pourquoi pas dans la catégorie LGBT, hein ??? ».

Et oui, pourquoi mon caractère transgenre ne ferait il pas son coming out ?

J’avais d’ailleurs participé - à l’époque c’était au Garlaban - , à un casting pour jouer dans la Cage aux Folles 3, avec mon ami Olive, mais nous n’avions pas été retenus …

Bon, finalement là non plus, ça n’était pas le bon plan …

Mais alors que faire ?

Tenter sa chance en Bi … non, pas Bisexuel, simplement Biplace !!!
Dur dur là aussi, car le Prez avait mis la barre assez haut, à Moustiers (65 km).

Et puis, soudain, une idée, un éclair de génie , la révélation: le Bibi Handi Hand’Icare …

Ouèche, mais pourquoi deux fois Bi et Handi me direz-vous ?

Et bien tout simplement pour le double handicap physique et mental, à la fois pour le passager et pour le pilote … c’est que ça gamberge là dedans !

Et puis aussi en référence à la phrase d’un certain Président qui avait dit :

Ben moi je réponds : «  le prix de la Coucoupe de Distance, c’est bibi ... »

Pour moi, ça tombait bien, j’avais le genou en vrac et ma mauvaise santé mentale sautait au yeux :
Ici avec Philippe Gomez, mon infirmier en psychiatrie … 

 
et là avec ma camisole de force (en manche à air, normal vu que je suis parapentiste).

 
Bon il me restait maintenant à trouver un handi-bignôme complémentaire et doublement atteint comme moi …

Ce ne fut pas très long : le Colibri avec sa capsulite à l’épaule tombait à pic …

- (jeu de mots tomber à pic / Pic des Mouches : hi hi hi! …. je vais prendre mes gouttes).

Il ne pouvait pas piloter (je m’en chargerais), je ne pouvais pas courir (il cavalerait au déco et serait notre train d’atterrissage).

Un peu facile tout ça, me direz vous !!! et sa santé mentale, hein  ? 

Ben rendez vous en compte par vous même, l’est pas un peu « perché » le Colibri non ???

 
Et pas qu’un peu : camisole de force sur le cerveau pour lui ! 

 
Bon, le tandem de choc était donc réuni, et Feu pour niquer le Prez …

 (euh, pardon ! faut vous dire que je suis aussi atteint du syndrome de la maladie de La Tourette) …

Je disais donc : 
- "Feu pour prendre la première place dans la catégorie Bibi Handi Hand’Icare ... vu que nous étions les seuls dans cette catégorie !"   Implacable .

Le grand jour était venu, et, en ce dimanche deux septembre, il y avait foule au Pic.

Tatiana notre nouvelle infirmière Psy nous attendait au déco dans une pose lascive …
Arrrgh ! Tatiana !

PS : (vous pouvez zoomer sur Tatiana, nous ne vous en tiendrons pas rigueur).


Vraiment que du beau monde ce jour là …


Le Colibri, pour mettre toutes les chances de notre côté, avait amené Cricri et Quetquet ses deux criquets apprivoisés.

Cricri pour nous indiquer les thermiques du bord d’attaque

et Quetquet pour les dégueulantes du bord de fuite …. 


- « On n’est jamais trop prudents » , qu’il disait, le Colibri !
 
Le vol en lui même fut un classique du genre.

Sortie nickel du décollage, mais le Colibri est quand même un peu tendu …


- « Dis donc Quetquet, qu’est ce que c’est que ce bordel, on se fait enterrer sous le Baou de l’Aigle ! » 


- « Cricri, réveille toi ! »

Ah ! Là, ça va mieux, on a retrouvé le sourire, Cricri nous a levé un bon +4 m/s !


Ça monte, ça monte et ça c’est l’pied ! 


- (jeu de mots : prendre son pied / le pied du Colibri hi hi hi ! … je vais prendre mes petites pilules bleues ).
Pitaing, c’est que ça caille à cette altitude


et en plus ça n’arrête pas de tourner !!!

Bleurk .. ! y’a le sandwich qui remonte et j’ai la gerbe ...


- « Cricri, va mettre ta petite laine, on arrive sous les nuages … »

Ah la vache, j’avais pas vu sur le stabilo…. drôle de nom pour un Biplace, j’espère qu’il va pas nous faire un Infinity Tumbling sans prévenir …
 
 


La rue vers Ginnaservis est magnifique …

 
On va quand même galérer un peu pour sortir de Ginna …

Un beau cum nous attend sur Saint Julien. 


Marchons dans les pas des cums pour traverser le lac d’Esparron . 


La Salamandre bleue toujours aussi belle …

Et voit’i pas qu’en plein milieu de la traversée, Cricri et Quetquet nous faussent compagnie ....
Tout ça pour aller rejoindre deux sauterelles qu’ils ont aperçues, là en dessous, en train de se faire bronzer sur l’avant d’un pédalo de touristes …
  

Sales bestioles, va ,ingrates  z’avez pas honte de nous abandonner ainsi! 

Et là, ce qui devait arriver arriva, la sanction ne se fit pas attendre.

Sans nos deux co-pilotes de choc pour nous lever les thermiques, nous voilà posés comme deux grosses bouses, juste un peu après Valensole, en plein champ, « in ze middle of the trou du cul du monde », à coté d’une toute toute petite route …


Comme y’a degun qui passe et qu’au niveau timing, on commence à être à la bourre, on embarque finalement sur un tracteur …  

- ( jeu de mots la bourre / labour avec le tracteur hi hi hi ! … ça va être l’heure de ma piqûre ).

Bon, ben si avec ça on finit pas premier dans cette catégorie, c’est qu’y a pas de justice …

Signé : Iznogou

 

 Ps : Finalement je crois pas que ça soit une histoire à raconter aux z'enfants



jeudi 6 décembre 2018

Débroussaillage au Garlaban.

Oyez,oyez braves gens! 

Ce dimanche, vous êtes invités à venir donner un coup de main pour débroussailler l’atterro du Garlaban ... la végétation a bien  repoussé et menace parfois nos chiffons délicats…
Il faudra aussi des volontaires pour monter et installer le panneau d’infos au décollage.
Bref, on vous attend avec la débroussailleuse du club mais apportez vos pioches et sécateurs et des gants!
 Rendez-vous vers 11H on vous laisse faire la grasse mat mais apportez votre pique-nique et l'apéro…
Il risque d’y avoir du vent et on aura besoin de se réchauffer!

Une photo pour témoigner de l’état de l’atterro…
 
On ne voit plus la cible, on  ne sait plus ou plier !!! 
Alors au boulot, viendez nombreux!

 Inscrivez-vous en commentaires.

Béa et les filles du Garlaban
 
 

mercredi 14 novembre 2018

Restrictions de vol au Cap Sicié

Bonjour à toutes et à tous,

Attention pour ceux qui iraient voler au Cap Sicié dans les jours à venir :

 Sicié fermé en semaine du lundi au vendredi et ce jusqu'au 31/01/2019




Pour plus de précisions, n'hésitez pas à vous rendre sur le blog de La Cadière, "Les Rapaces d'Azur".

http://lacadiereparapente.eklablog.com/

Ce sont eux qui seront les gestionnaires de ce site dans un avenir prochain, et, pour la pérennité de ce spot magique, on les en remercie ...

Loïc pour le club PSV


Informations Club