jeudi 13 décembre 2018

Dans la série "Contes de Noël" ...


« C’est l’histoire du mec qui voulait être Calife à la place du Calife … »

 

             Bon ben voila, la fin de l’année approche, bientôt l’AG ...

Fin également de la saison des cross, et à l’heure du bilan des courses, force est de constater qu’au classement de la Coucoupe de Distance, cette année, la suprématie du « Prez » alias Steph Clemens est indéniable. 

Il a quasiment tout trusté !
 
En septembre, avec les belles journées, on avait encore quelques espoirs, mais bon, faire plus de 376 km en trois vols, ça faisait grosso modo 126 bornes en moyenne par vol … pas évident !

Faut quand même pas rêver et rester réaliste … aucune chance donc de le déloger au niveau du Classement Individuel.

J’ai alors pensé au Classement Filles … peut être jouable avec des implants mammaires, mais bon, quand même un peu risqué ...

Et puis je me suis dit :
- « Pourquoi pas dans la catégorie LGBT, hein ??? ».

Et oui, pourquoi mon caractère transgenre ne ferait il pas son coming out ?

J’avais d’ailleurs participé - à l’époque c’était au Garlaban - , à un casting pour jouer dans la Cage aux Folles 3, avec mon ami Olive, mais nous n’avions pas été retenus …

Bon, finalement là non plus, ça n’était pas le bon plan …

Mais alors que faire ?

Tenter sa chance en Bi … non, pas Bisexuel, simplement Biplace !!!
Dur dur là aussi, car le Prez avait mis la barre assez haut, à Moustiers (65 km).

Et puis, soudain, une idée, un éclair de génie , la révélation: le Bibi Handi Hand’Icare …

Ouèche, mais pourquoi deux fois Bi et Handi me direz-vous ?

Et bien tout simplement pour le double handicap physique et mental, à la fois pour le passager et pour le pilote … c’est que ça gamberge là dedans !

Et puis aussi en référence à la phrase d’un certain Président qui avait dit :

Ben moi je réponds : «  le prix de la Coucoupe de Distance, c’est bibi ... »

Pour moi, ça tombait bien, j’avais le genou en vrac et ma mauvaise santé mentale sautait au yeux :
Ici avec Philippe Gomez, mon infirmier en psychiatrie … 

 
et là avec ma camisole de force (en manche à air, normal vu que je suis parapentiste).

 
Bon il me restait maintenant à trouver un handi-bignôme complémentaire et doublement atteint comme moi …

Ce ne fut pas très long : le Colibri avec sa capsulite à l’épaule tombait à pic …

- (jeu de mots tomber à pic / Pic des Mouches : hi hi hi! …. je vais prendre mes gouttes).

Il ne pouvait pas piloter (je m’en chargerais), je ne pouvais pas courir (il cavalerait au déco et serait notre train d’atterrissage).

Un peu facile tout ça, me direz vous !!! et sa santé mentale, hein  ? 

Ben rendez vous en compte par vous même, l’est pas un peu « perché » le Colibri non ???

 
Et pas qu’un peu : camisole de force sur le cerveau pour lui ! 

 
Bon, le tandem de choc était donc réuni, et Feu pour niquer le Prez …

 (euh, pardon ! faut vous dire que je suis aussi atteint du syndrome de la maladie de La Tourette) …

Je disais donc : 
- "Feu pour prendre la première place dans la catégorie Bibi Handi Hand’Icare ... vu que nous étions les seuls dans cette catégorie !"   Implacable .

Le grand jour était venu, et, en ce dimanche deux septembre, il y avait foule au Pic.

Tatiana notre nouvelle infirmière Psy nous attendait au déco dans une pose lascive …
Arrrgh ! Tatiana !

PS : (vous pouvez zoomer sur Tatiana, nous ne vous en tiendrons pas rigueur).


Vraiment que du beau monde ce jour là …


Le Colibri, pour mettre toutes les chances de notre côté, avait amené Cricri et Quetquet ses deux criquets apprivoisés.

Cricri pour nous indiquer les thermiques du bord d’attaque

et Quetquet pour les dégueulantes du bord de fuite …. 


- « On n’est jamais trop prudents » , qu’il disait, le Colibri !
 
Le vol en lui même fut un classique du genre.

Sortie nickel du décollage, mais le Colibri est quand même un peu tendu …


- « Dis donc Quetquet, qu’est ce que c’est que ce bordel, on se fait enterrer sous le Baou de l’Aigle ! » 


- « Cricri, réveille toi ! »

Ah ! Là, ça va mieux, on a retrouvé le sourire, Cricri nous a levé un bon +4 m/s !


Ça monte, ça monte et ça c’est l’pied ! 


- (jeu de mots : prendre son pied / le pied du Colibri hi hi hi ! … je vais prendre mes petites pilules bleues ).
Pitaing, c’est que ça caille à cette altitude


et en plus ça n’arrête pas de tourner !!!

Bleurk .. ! y’a le sandwich qui remonte et j’ai la gerbe ...


- « Cricri, va mettre ta petite laine, on arrive sous les nuages … »

Ah la vache, j’avais pas vu sur le stabilo…. drôle de nom pour un Biplace, j’espère qu’il va pas nous faire un Infinity Tumbling sans prévenir …
 
 


La rue vers Ginnaservis est magnifique …

 
On va quand même galérer un peu pour sortir de Ginna …

Un beau cum nous attend sur Saint Julien. 


Marchons dans les pas des cums pour traverser le lac d’Esparron . 


La Salamandre bleue toujours aussi belle …

Et voit’i pas qu’en plein milieu de la traversée, Cricri et Quetquet nous faussent compagnie ....
Tout ça pour aller rejoindre deux sauterelles qu’ils ont aperçues, là en dessous, en train de se faire bronzer sur l’avant d’un pédalo de touristes …
  

Sales bestioles, va ,ingrates  z’avez pas honte de nous abandonner ainsi! 

Et là, ce qui devait arriver arriva, la sanction ne se fit pas attendre.

Sans nos deux co-pilotes de choc pour nous lever les thermiques, nous voilà posés comme deux grosses bouses, juste un peu après Valensole, en plein champ, « in ze middle of the trou du cul du monde », à coté d’une toute toute petite route …


Comme y’a degun qui passe et qu’au niveau timing, on commence à être à la bourre, on embarque finalement sur un tracteur …  

- ( jeu de mots la bourre / labour avec le tracteur hi hi hi ! … ça va être l’heure de ma piqûre ).

Bon, ben si avec ça on finit pas premier dans cette catégorie, c’est qu’y a pas de justice …

Signé : Iznogou

 

 Ps : Finalement je crois pas que ça soit une histoire à raconter aux z'enfants



jeudi 6 décembre 2018

Débroussaillage au Garlaban.

Oyez,oyez braves gens! 

Ce dimanche, vous êtes invités à venir donner un coup de main pour débroussailler l’atterro du Garlaban ... la végétation a bien  repoussé et menace parfois nos chiffons délicats…
Il faudra aussi des volontaires pour monter et installer le panneau d’infos au décollage.
Bref, on vous attend avec la débroussailleuse du club mais apportez vos pioches et sécateurs et des gants!
 Rendez-vous vers 11H on vous laisse faire la grasse mat mais apportez votre pique-nique et l'apéro…
Il risque d’y avoir du vent et on aura besoin de se réchauffer!

Une photo pour témoigner de l’état de l’atterro…
 
On ne voit plus la cible, on  ne sait plus ou plier !!! 
Alors au boulot, viendez nombreux!

 Inscrivez-vous en commentaires.

Béa et les filles du Garlaban
 
 

mercredi 14 novembre 2018

Restrictions de vol au Cap Sicié

Bonjour à toutes et à tous,

Attention pour ceux qui iraient voler au Cap Sicié dans les jours à venir :

 Sicié fermé en semaine du lundi au vendredi et ce jusqu'au 31/01/2019




Pour plus de précisions, n'hésitez pas à vous rendre sur le blog de La Cadière, "Les Rapaces d'Azur".

http://lacadiereparapente.eklablog.com/

Ce sont eux qui seront les gestionnaires de ce site dans un avenir prochain, et, pour la pérennité de ce spot magique, on les en remercie ...

Loïc pour le club PSV


mercredi 31 octobre 2018

Marche, Vole et Pédale, le récit ...

Maintenant que l’été est vraiment derrière nous, c’est le moment de nous replonger dans les bons souvenirs des vols de cet automne assez magique.


Marche Vole et…Pédale, c’est une idée de Romain… 


 On était en CD de club en se disant : 
"Ouais! On va quand même faire un marche et vole cette année ..."

 Comme si on ne marchait pas assez à la Sainte, mais bon, on est comme çà… et puis Gaël nous avait montré la voie il y a quelques années et c’était vraiment une bonne idée pour agrémenter les moments de l’année où ça ne crosse plus trop.
 Après une autre tournée de rosé, quelqu’un a dit : « … et pourquoi pas ajouter du VTT ? »
 Super,tout le monde a été d’accord…
Ça nous rappelait une compète locale ancienne où les pilotes s’étaient surpassés dans les temps de montée par le sud (la légende raconte que le record de la montée au Pic par le Sud a été réalisée en 33 minutes par le Bauju…).
 On n’avait pas volé ce jour là, redescendu à pied, du coup c’est le VTT qui avait sauvé la journée et on avait bien rigolé.

Cette fois c’est du sérieux, on est inscrit dans le calendrier FFVL 2019 des compétitions amicales, on a toutes les autorisations nécessaires, on a des inscrits en nombre, venus d’un peu partout, des clubs du coin et d’ailleurs, et en plus il va y avoir une météo de rêve avec du petit sud est pour le vol du matin, assez d’ascendances pour se faire plaisir en l’air et l’après midi des conditions gentilles à l’ouest…

C’est exactement ce qui s’est passé, bravo Romain!

Les épisodes marquants de la journée:


- 8h 45 briefing au Chinois, il y’ a du monde, toute l’élite des trailers parapentistes est là .... et pas assez de croissants.







 La team des bénévoles est également là : (Arnaud, Phiphi, Béranger, Emilie, Ameline et moi même) pour les préparatifs et le petit dèj, et le Team Gogo met l’ambiance. 




 
Il fait frisquet mais ça ne va pas durer.
François Gallant le président de la Ligue PACA nous fait la surprise et arrive en plein briefing décidé à en découdre lui aussi!

Puis tout le monde se dirige à Saint Ser :
10h23 c’est le Top départ !!!






 Ruée par le tracé sud, que certains perdront en cours de route… 
On a à peine le temps de se retourner que les premiers sont déjà arrivés au Pic, faut dire qu’il y a du gros niveau, avec Olivier Berzal et Seb Fontaine en tête de course qui monte en 34 minutes au Pic !

 Ils sont suivis de près par notre Pierrot Penel national, Nico Marmonier, Hoon Fin, Seb Guiol, Jocelin Laporte et d’autres bêtes de course…

Les premiers atterrissent déjà au Chinois et plient à toute allure leur aile mono surface avant d’enfourcher leur monture à 2 roues pour rallier le plan d’ Anchois et l’Escalette par le sentier rouge.






Alors que je devais réguler le déco de l’Escalette, les premiers y arrivent avant moi et je verrai leurs ailes décoller alors que je termine l’ascension.
 Les premiers bouclent à 11h57 avant le déjeuner ... des extra-terrestres !!!
 Il faut dire qu’ils ont du matos light qui convient pour ce genre d’exploit.
 Romain avait annoncé 4 à 5h de course au briefing, les derniers mettront tout de même plus de 5h40.

Pendant ce temps là, du Pic à la Croix les conditions sont idéales, et il y en a qui oublient le chrono pour se faire plaisir en l’air, et ils ont bien raison!
 Vol le plus Long 1h45 du Pic et 45 minutes de l’Escalette (pour Benoît Legras) !

Vers midi c’est encore faiblard à l’Escalette, et Gogo, nous étonne en raccrochant Costes-Chaudes et la Croix!

Ensuite un voile nuageux s’installe et stoppe la convection, Raah…. 
les décos s’espacent et se font par vent quasi nul, dos voile comme au bon vieux temps.
Puis tout le monde arrive un peu au compte goutte, essoufflé et visiblement heureux.

  Les filles Camille et Emilie ne sont pas dans les dernières, elles ont super bien volé et bien avancé!







Vers 16h ça s’arrange un petit peu, Cédric Giral me montre le chemin et nous arrivons à recoller au relief pour monter vers le pas du Berger, puis la Croix.

 Jocelin est même remonté après la fin de l'épreuve pour redécoller de l'Escalette ( c'est qu'ils en redemandent ces D'Jeuns ...).




En bas l’épreuve de VTT bat son plein, une boucle jusqu’à Roque-Hautes et le retour par le refuge Cézanne se termine par une descente de folie bien casse gueule, heureusement pas de chute et pas de casse non plus… 




L’apéro est déjà commencé à l’atterro des oliviers dans une super ambiance…
Les Bénévoles sont en place et tout le monde accueille les Finisher par des cris et des applaudissements.

Remise des prix :
Il y en a presque pour tout le monde des lots vraiment sympas (Big Up aux partenaires : le club PSV bien sûr, la FFVL, Néo, Mcc Aviation, Agro Sourcing Direct Producteur et bien sûr Tristan et ses Editions du Chemin des Crêtes !).
Et voilà le classement du jour:

  1. Olivier Berzal 2-Seb Fontaine 3-Pierre Penel 4-Nico Marmonier 5- Hoon Fin 6-Seb Guiol 7- Jocelin Laporte 8 – Philippe Gomez 9- Philippe Marmonier 10-Michel Belley 11-Sylvain Dietrich 12- Alex Gigante 13- Romain Duisy 14-Cédric Giral 15-Christophe Marcolley 16-Nico Villanova 17- Manu Lemaire 18-Etienne Fruchard 19-Benoît Legras
Et les Girls :

  1. Camille Gresset 2- Emilie Bereni


Conclusion : il faut qu’on remette ça l’an prochain, c’est vraiment une amicale où tout le monde peut se faire vraiment plaisir quel que soit son niveau.
 Ça permet à des pilotes extérieurs de découvrir la montagne Sainte Victoire sous tous ses aspects et je trouve que ça correspond vraiment à nous, à notre façon de voler ici.
En tout cas c’est une belle façon de terminer la saison.






J’oubliais un détail et pas des moindres: La patrouille de France est passée en fin de matinée en rase-motte Face Nord pour un vol de démonstration au-dessus du Pic des Mouches et de la Croix avec lâché de fumigènes tricolores Bleu Blanc Rouge!
Quelle Surprise, la classe!   Il est vraiment très fort ce Romain…

Hé Romain ! L’an prochain on ajoute une épreuve de natation et une précision d’atterrissage? (Pas cap !)

Bons vols à tous

Béa

dimanche 28 octobre 2018

Mer de nuage sous la Dent de Crolles ...

 Quand le ciel s'ouvre sous nos ailes ...

Après une nuit pluvieuse, le vol du matin depuis la Dent de Crolles n'était pas une certitude.


 
Mais au pire une belle balade...
 
 
Finalement la mer de nuage s'est laissé traverser avant la fermeture de l'espace aérien.
 
 
 
Jean Michel DESANCTIS.

Informations Club