mercredi 25 juin 2014

Parapentreize 2014 ... on y était

Avec du retard , une chtite vidéo de parapentreize 2014, la derniere scene est ... Comment dire... Déroutante ... ou dégoûtante comme on veut.

7 commentaires:

  1. dis moi "copain" ,tu fais chanter tes passagers en vol....parce qu'on dirait bien qu'il pousse quelques cris ton ami !! certainement un beau souvenir pour lui.
    C'était une chouette journée ,qui c'est bien terminée par un apéro super sympa, merci aux organisateurs et aux mojitos del Présidenté !!!

    jmr

    ps: avez vous vu la tête d' RV....et celle du Bressou...

    RépondreSupprimer
  2. c'est dommage qu'on était pas trop nombreux cette année , dis moi , ta tronche elle est pas mal aussi hein !

    RépondreSupprimer
  3. Avez vous déjà songé a ceci :

    Je m’en bats les couilles !
    Comment voulez-vous expliquer à un étranger que cette expression typiquement Marseillaise signifie ‘’ je m’en moque ‘’ou encore ‘’je m’en fiche ‘’
    Quel est l’obscur génie anonyme qui eut le premier l’idée saugrenue d’utiliser cette image douloureuse ?
    J’imagine bien volontiers que la parole divine lui fut insufflée, après quelques ablutions de la gorge au pastis.
    L’annonce publique de la phrase ‘’ Je m’en bats les couilles ‘’ dut faire en son temps l’effet d’une bombe hilarante, telle une trainée de poudre elle devait rapidement gagner le parler Marseillais .
    Il est un fait qu’il ne se passe une journée sur la Canebière sans que cette expression savoureuse ne soit largement entendue.
    Essayons maintenant de visualiser la scène.
    Oh Toine ! méfi !demain il risque de pleuvoir !
    Réponse du Toine : La pluie, je m’en bats les couilles !
    Mais comment se les bat-il ? Utilise-t-il le plat de la main droite ? Tient-il ses parties intimes de l’autre main tandis qu’il gifle violement ses organes reproducteurs ?
    Mais attention ! visuellement parlant il y a pire encore ! C’est là tout le génie Marseillais ! Sachez qu’Il est également possible de répondre au nom d’un groupe ou d’une collectivité en affirmant ’’On’’ s’en bat les couilles !
    C’est à dire que c’est du frappage de testicules collectif, une l’assemblée de cent bonhommes, voir les habitants d’une ville entière se cognant violement les bourses du plat de la main !
    I l n’y a rien à faire ! L’inventeur de l’expression était bel et bien un génie !...Non ??

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. je voulais juste mettre mon album de photos du jour … Comment qu'on fait ?

    RépondreSupprimer
  6. ET BAH VOUS AVEZ BIEN BU !
    Un anonyme de la Cadière

    RépondreSupprimer

Informations Club